Naissance de l’agriculture biologique

L’alimentation biologique n’a cessé de créer des passions au fil du temps. Si en 2017, les consommateurs peuvent se nourrir sans effet néfaste pour leur santé, c’est en partie grâce à des hommes et des femmes engagés pour cette noble cause.

Les pionniers de l’agriculture Bio :

 

  • 1838 : Justus Von Liebig.
  • 1861 : Rudolf Steiner agriculture biodynamique.
  • 1873 : Albert Howard botaniste « la nature est le jardinier et le fermier suprême ».
  • 1895 : Henri Charles Geffroy : fait naître « la vie claire ».
  • 1913 : Masanobu Fukuoka agriculture naturelle « pas de labourage, pas de taille, pas de pesticides ».
  • 1936 : Jean Boucher : fondateur du groupement des agriculteurs biologiques de l’ouest.
  • 1954 : Michel Rémy : conférencier et écrivain « nous avons brûlé la terre ».

Dans les années de la première guerre, les agriculteurs ne disposaient pas encore de l’armée de pesticides que l’on connaît en 2014. Leur préférence pour traiter leurs cultures allait vers la bouillie bordelaise. Le recyclage était apprécié. Le paillage servait aux cultures, on appréciait de composter, le maître-mot était l’économie, rien ne se perd, tout se transforme. Le fumier des animaux de la ferme était utilisé comme engrais naturel. Tous les animaux avaient un rôle dans l’agriculture des années passées. Après la guerre, la France crie famine. Le gouvernement demande aux exploitants de fournir en grande quantité. L’idée d’employer des engrais chimiques vient de Liebig. Forcer la nature à produire et rentabiliser devint de plus en plus prenant. Cette époque bannit les champs en friche ainsi que le repos de la terre.

En 1914 un médecin s’intéressa de très près au pouvoir fabuleux du magnésium. Il étudia la façon de s’alimenter le plus naturellement possible et un lien précis de cause à effet : une résistance spontanée aux virus. D’autres métiers se passionnent déjà pour l’utilisation de céréales naturelles et du résultat au bout de la chaîne. Des boulangers amoureux de leur art furent des pionniers dans cette dynamique. Le pain au levain naturel et la culture biologique allaient voir le jour en 1930 grâce à Raoul Lemaire biologiste. Ce passionné entra en guerre contre toute forme de pollution alimentaire. Il n’hésitât pas à voyager dans toute la France pour informer les consommateurs du danger des engrais chimiques. Des groupes importants de personnes rallièrent le mouvement de Monsieur Lemaire. La société Lemaire et Phytovet poursuivent encore aujourd’hui l’œuvre de ce visionnaire.    En découvrir plus

Dégivrer son congélateur pour faire des économies

4 cm de givre dans votre congélateur ou dans votre freezer double votre consommation d’énergie !

Pour éviter cela, pensez à le dégivrer régulièrement, vous ferez un geste pour la planète et votre porte monnaie, mais aussi pour votre santé.

Et oui, les bactéries sont d’autant plus présentes dans ce type d’habitacle et vos aliments risqueraient d’en être infectés. Pensez à le faire environ tous les 3 mois : une casserole d’eau chaude à l’intérieur, après avoir débranché votre appareil, refermez la porte, et laissez les choses se faire.

Qui a parlé de corvée ? ….