Cuisine

Comment est utilisé l’or dans la cuisine ?

5/5 - (1 vote)

L’utilisation la plus connue de l’or s’arrête à la joaillerie et à l’investissement. Cependant, il est également possible d’acheter de l’or culinaire destiné à la consommation. Comestible et non allergène, il est surtout employé à titre esthétique sur les plats et les pâtisseries. La pratique était déjà courante chez les Égyptiens et les Asiatiques, mais peu connue des Occidentaux. Plusieurs procédés culinaires sont suivis en cuisine pour l’utilisation de l’or. De l’or dans vos plats à celui présent dans vos boissons, cet article vous explique comment est utilisé ce métal précieux en cuisine.

L’utilisation de la feuille d’or et de la poussière d’or alimentaire en cuisine

Comment est utilisé l’or dans la cuisine Aujourd’hui, si beaucoup cherchent à vendre de l’or en france pour gagner de l’argent, certains ont aussi su tirer profit de l’or en l’intégrant à des préparations culinaires d’exception. Principalement utilisée à titre décoratif dans le secteur de la restauration, la feuille d’or embellit les plats sucrés ou salés tels que les gâteaux. Les chefs en font souvent des créations exceptionnelles. Le plus souvent la composition de l’or est de 24 carats. Il est fondu suivant un procédé long et coûteux qui fait intervenir des technologies de pointe. Au bout du processus, son épaisseur est réduite en un fin ruban puis en une feuille très fragile et transparente. Celle-ci est ensuite étalée sur les risottos ou les gâteaux en guise de décoration. Elle peut être mise dans son entièreté ou coupée en sections.

La poussière d’or alimentaire est plus utilisée dans la décoration des entrées, des amuse-gueules, des hors-d’œuvre, des déserts, des plats, des glaces et des chocolats. Son autre objectif est de donner aux liqueurs et aux vins des reflets irisés. En effet, du côté des boissons, la poussière d’or sert à embellir les flûtes à champagne, à décorer la surface des glaces, des chocolats, des soupes et des bonbons. Il faut savoir que dans la bouche, elle est légère et imperceptible au palais. Conçue à partir d’or pur, la poussière d’or suit également d’énormes procédés de transformation avant de parvenir à son état comestible.

Les miettes et les flocons d’or alimentaire.

Les miettes d’or alimentaire sont issues du broyage des feuilles d’or alimentaire. Elles servent principalement à la décoration des entrées, des desserts, des plats de poisson et de viande, des pâtisseries. L’industrie agroalimentaire s’en sert également pour donner de l’éclat à des produits. Les flocons de leur côté servent à donner aux préparations une allure de bijoux. Les amuses-gueules, la cuisine fusion, les gâteaux et desserts luxueux, les entrées sont entre autres plats dans lesquels ils se retrouvent. Il faut noter qu’ils sont sans goût et très imperceptibles au palais.

Ceci étant, si aucun risque lié à la consommation de l’or n’a été détecté, il faut avouer qu’il n’existe aucune épreuve de son innocuité. C’est pour cela qu’il est seulement toléré comme additif E175. Par ailleurs, la quantité d’or alimentaire varie selon le plat à décorer, le nombre de personnes et l’application. Dans un mets, la poussière est plus diffuse que les autres types d’or comestibles. À quantité égale donc, les effets scéniques peuvent être différents. Enfin, comme vous auriez pu vous en douter, le prix d’un plat en or est beaucoup plus cher que quand le plat est dans son état normal. Ceci se comprend, vu la valeur du matériau.