De plus en plus de produits dérivés de manga arrivent jusqu’en France

De plus en plus de produits dérivés de manga arrivent jusqu’en France
5 (100%) 2 votes

Au cours de ces dernières années, le manga japonais n’a cessé d’enregistrer des succès fulgurants sur le marché international et notamment en France. D’après une étude menée par des experts dans le domaine, les produits dérivés se vendent en masse dans le pays. Le développement des mangas a débuté sur le territoire français avec l’apparition de la génération des « post » baby-boomers. Cette dernière s’est fait remarquer par sa lassitude envers les bandes dessinées franco-belges et par son envie de contestation aux générations antérieures.

Le marché du Manga en France

Grâce à la nouvelle génération française, les produits dérivés manga sont devenus la tendance au cours de cette dernière décennie. On ne peut plus recenser les innombrables jeux vidéo, peluches ou encore les événements culturels relatifs à l’univers du Manga.

Au cours de ces 10 dernières années plus de 13 millions d’exemplaires de produits dérivés mangas sont écoulés sur le marché français tous les ans. Plus d’un quart de ce chiffre est attribué aux bandes dessinés, le reste est partagé par les figurines, les peluches, les mugs ou encore les vêtements.

La majorité des acquisitions de produits dérivés mangas est concentrée sur Naruto, One Piece, ou les indémodables Dragon Ball Z et Nicky Larson. Plus récemment, les fans demandent aussi beaucoup des figurines de l’Attaque des Titans.

Le marché des produits dérivés mangas est certes en poupe en France mais a encore du chemin à faire pour atteindre celui du Japon qui enregistre en moyenne 5 milliards d’euros pour les bandes dessinées, plus d’un milliard d’euros pour les jeux vidéo et quelques 7 millions d’euros pour les autres produits dérivés.

Pourquoi les mangas se vendent-ils si bien ?

La plupart des productions mangas les plus appréciées en France est dans la catégorie de celles destinée généralement au jeune public. Cependant, au cours de ces dernières années, on a vu l’apparition de séries animées plus matures sur le marché. Elles sont réservées à un public adulte avec des narrations plus historiques et qui proposent des récits reflétant de problèmes sociaux.

Pour surfer sur la réussite des mangas aux jeunes, ces nouvelles productions sont également accompagnées de produits dérivés. Et étonnement, les adultes amateurs de manga ne les boudent pas. Il est fréquent de nos jours de rencontrer des personnes entre 6 et 40 ans en moyenne durant les manifestations relatives aux produits dérivés manga comme les jeux vidéo ou BD. Bref, le succès de ce secteur est à mettre au compte de la richesse et la diversité des thèmes plus particulièrement.

En France, différents festivals dénommés conventions se déroulent chaque année. Ces conventions sont un moment de rendez-vous pour les adulateurs de manga ou de culture japonaise moderne en général. Elles ont également participé au succès des produits dérivés mangas. Durant la « colloque », les fans assisteront à des projections, des jeux, des spectacles de cosplay et des expositions de divers œuvres.

Les autres raisons du succès

Il existe d’autres raison plus ou moins important qui font que les produits dérivés manga arrivent et s’écoulent facilement sur le marché français. Tout d’abord, c’est grâce à leur coût d’importation et leur prix de vente sur le marché. Il est plus rentable pour les distributeurs de ces genres d’articles de se procurer les produits mangas que ceux des occidentaux.

En effet, il faut comprendre les BD ou figurines des animés franco-belges sont 2 fois plus chers que ceux des mangas. Par conséquent le prix proposé aux consommateurs est à la portée de toutes les bourses. Par la suite, c’est au niveau de la fréquence de production que les produits dérivés mangas supplantent ceux des animés classiques. Enfin la vulgarisation de la culture manga a beaucoup joué un rôle sur le marché des articles dérivés.

Source : pixabay.com/fr/anime-figure-chiffres-d-anime-manga-1610872/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *