Auto Moto

Vente voiture d’occasion : démarches et conseils

Vous souhaitez vendre une voiture qui ne vous sert plus ? Ou désirez tout simplement acheter une nouvelle et céder votre voiture actuelle ? Vous n’aurez sûrement pas de difficulté à trouver un preneur, sachant qu’en France les véhicules d’occasion sont très demandés. Il suffit tout simplement de bien respecter les démarches y afférentes et suivre quelques conseils, et votre projet ne pourra qu’être un succès.

Démarches liées à la vente d’une voiture d’occasion

En France, le marché des véhicules d’occasion est en plein épanouissement. On enregistre plus de 480 000 immatriculations au mois de mai 2019, soit une progression de 4% par rapport à mai 2018. Cette hausse est portée par l’accroissement continu de la demande sur ce segment. Il s’avère en effet que les français ont davantage une préférence pour les véhicules de seconde main, pour de multiples raisons. Pour autant, même si les transactions se font fréquentes ces dernières années, les formalités de vente sont loin d’être une partie de plaisir.

Les formalités préalables

Le vendeur doit dans un premier temps faire le choix de ses canaux de vente. Va-t-il publier des annonces sur internet ou dans les journaux ? Ou doit-il mettre directement une affiche de vente sur la voiture pour atteindre un public plus large ? Une autre option consiste aussi à passer par un professionnel pour plus de sécurité et moins de démarches. Une fois le canal de vente défini et toutes les formalités mises en place, il pourra planifier la mise à l’essai et l’examen statique de son véhicule.

Les documents administratifs

Ensuite, viennent les démarches administratives souvent longues et chronophages. Dans cette partie, divers documents administratifs sont à prévoir :

  • une carte grise (le certificat d’immatriculation actuel) : à remettre obligatoirement au nouveau propriétaire. Celui-ci pourra la conserver pendant 5 ans à compter de la date de la livraison du matériel.
  • un certificat de cession : à remplir et signer par les deux parties (l’acheteur et le vendeur). Cette pièce doit être également produite en trois exemplaires : un pour l’acheteur, un autre pour le vendeur et un troisième pour l’agence auprès de laquelle le dossier est traité et enregistré.
  • un contrôle technique de moins de 6 mois : pour toute voiture de plus de 4 ans. Ce document constitue une garantie pour l’acheteur qui doit s’assurer qu’aucun défaut caché n’affecte l’état et le fonctionnement du véhicule.
  • un certificat de situation administrative : pour s’assurer que la voiture n’est pas gagée ou qu’il n’existe pas d’obstacle au transfert d’immatriculation.

La compagnie d’assurance doit aussi être informée de la vente d’une voiture d’occasion afin de résilier le contrat au plus vite.

Quelques conseils pratiques

Le vendeur doit préparer de bons arguments pour pouvoir aboutir à une transaction. Par exemple, comme il s’agit de vendre un véhicule qui n’est pas neul, il est normal de rassurer le futur propriétaire sur l’état de celui-ci. Il pourra dans ce cas présenter le carnet et les factures attestant que le véhicule a bien été entretenu lorsqu’il était en sa possession. Le contrôle technique représente aussi une garantie dans ce contexte. N’oubliez pas également de mettre votre offre en valeur en proposant un bien soigné et présentable. Lors de la publication de l’annonce de vente, tâchez de préciser tous les détails indispensables concernant le véhicule. Ces informations sont importantes pour attirer l’acheteur et l’inciter à prendre une décision le plus rapidement possible. Enfin, le prix est souvent le premier critère qui motive l’achat d’une voiture d’occasion. Faites donc en sorte d’appliquer un prix raisonnable sans pour autant négliger vos propres intérêts.