LES ECOGESTES EN VILLE

Maison, jardin, en vacances, l’écocitoyenneté, c’est l’affaire de tous les jours et de tous les lieux, et d’autant plus à l’extérieur. Parce que les bonnes manières se transmettent, s’inculquent, il est du devoir de chacun de montrer le bon exemple, celui à suivre. Bon sens et savoir-vivre sont donc de rigueur quand vous êtes dans la rue. Tour d’horizon des ecogestes à adopter.

En ville, les gaz d’échappement des voitures sont la cause numéro un de la pollution, alors pas la peine d’en rajouter ! Certains se disent « Un papier de plus ou de moins par terre, on le remarquera même pas ». Et bien si, on le remarque, comme tous ceux jetés par les personnes qui ont la même stupidité philosophie qu’eux, et ils sont nombreux.

La première question qui doit vous venir à l’esprit est la suivante : est-ce que le ferai chez moi ?

♦ Ne jetez pas de papier dans la rue, utilisez les poubelles prévues à cet effet. S’il existe un système de tri sélectif, contribuez-y en jetant vos déchets dans les bacs appropriés.

♦ Fumeurs, pas de mégots par terre ! Depuis le passage de la loi relative l’interdiction de fumer dans les lieux publics (bars, restaurants, entreprises), les mégots de cigarettes jonchent abusivement les trottoirs. En cas de flagrant délit, vous pouvez être verbalisé et contraint de payer 183 euros … alors pensez au cendrier portatif ou écrasez bien votre cigarette et jetez-la à la poubelle.

♦ Les déjections canines : promener son chien en ville ou dans les jardins publics n’est pas interdit, mais ne pas ramasser les crottes l’est et vous en coutera 183 euros. Pensez à prendre un sac en plastique avec vous quand vous partez en ballade avec Médor.

La seconde c’est : comment puis-je réduire à mon échelle les émissions de CO2 ?

♦ Préférez le vélo à la voiture : pour les petits trajets ou quand elle n’est pas indispensable, laissez votre voiture au garage. Le vélo cumule de nombreux avantages : économique – pas d’essence-, non polluant, rapide -dans les embouteillages-, et il vous fera faire un peu de sport ! Si vous n’avez pas de vélo et que vous habitez Paris, pensez Vélib’ …

♦ Le covoiturage : pour conduire les enfants à l’école ou entre collègues. Adoptez une conduite économique : ne roulez pas trop vite et en souplesse, économies de carburant à la clé.

♦ Le métro plus rapide que la voiture : 27km/h contre 18km/h pour la voiture.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire