Faire des économies de carburant : il faut être responsable

Mais les économies de carburants ne se limitent pas à conduire moins vite, loin de là. Bien d’autres comportements sont à adopter pour ne pas mettre trop souvent la main au portefeuille, et préserver l’environnement.

Voici quelques conseils tirés de mon livret de code, ressorti spécialement pour l’occasion !

Inutile de faire chauffer le moteur en hiver : il y a des décennies, on préconisait de le préchauffer quelques minutes avant de prendre la route, mais aujourd’hui, les huiles moteurs ont évoluées et ne nécessitent plus cette pratique. Roulez doucement les 5 premières minutes suffit à préserver votre moteur.

Réduisez votre vitesse : on ne le répétera jamais assez. Par sécurité d’une part, pour vous et pour les autres, par respect des limitations de vitesse et par peur d’une facture très salée. Le simple fait de passer de 100 à 120 km/h augmente votre consommation de carburant de 20% ! Alors levez le pied et évitez les accélérations brusques et répétées, moins de pollution et de dépenses à la clé.

Vérifiez l’état de vos pneus : mal gonflés ou usés, ils engendrent une surconsommation évidente de carburant. Votre sécurité est également mise à l’épreuve, alors pensez à contrôler régulièrement l’état de vos pneumatiques. Et n’oubliez pas la roue de secours, le jour où vous aurez à vous en servir, elle doit être « prête à l’emploi ».

Préférez le coffre à la galerie : porte-vélo, galerie de toit, vitres ouvertes, autant d’éléments qui provoquent une résistance à l’avancement du véhicule. Quand cela est possible, mettez vos équipements dans le coffre ou utilisez une remorque.

Entretenez votre véhicule : les pneus, certes, mais aussi filtre à air, bougies, moteur, vérifiez ou faites contrôler régulièrement leur état. Encrassés ou usés, ils consomment plus de carburant eux aussi.

Evitez la climatisation : elle augmente de 20 à 35% votre consommation de carburant en ville. Des petites astuces vous préserveront de la chaleur : stationner à l’ombre, sous un arbre par exemple, pensez à mettre un pare-soleil ou encore, ouvrez vos vitres avant de partir si votre véhicule se trouve dans un endroit frais.

Ne laissez pas tournez votre moteur : si vous êtes dans les bouchons ou à un feu rouge qui risque de durer longtemps, coupez votre moteur. Au ralenti, un moteur consomme entre 1,1 litre et 4,1 litre de l’heure, et pollue d’autant plus. A titre d’exemple, en Suisse, les véhicules ont pour obligation de couper le contact aux feux rouges.
Planifier votre itinéraire : cela vous évitera de tourner en rond, de consommer « pour rien », et de vous énervez au volant, ce qui se ressentira sur votre conduite. Le GPS est une bonne solution, tout comme l’info trafic en temps réel sur Internet.

Le covoiturage : vous réaliserez de belles économies et ferez peut être de belles rencontres …

Marche à pied et vélo : pour les petits trajets, laissez votre voiture au garage et faites du sport, c’est bon pour la santé et pour votre porte-monnaie !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire